retour
article.php3?id_article=26
Combiné audio : la norme NFC 97-420
jeudi 27 janvier 2011, par gerla
Qualité HIFI (Haute Fidélité)

Les valeurs résumées dans le tableau suivant sont extraites de la norme NF C 97-420. Cette norme s’applique aux matériels grand public et semi-professionnels conçus pour entrer dans la composition des chaînes “Haute Fidélité”.

Tombée dans l’oubli depuis le développement du “tout numérique” et des contenus compressés de type MP3, cette norme n’en constitue pas moins une référence en terme de caractéristiques des équipements de qualité pouvant équiper les installations dignes de ce nom.

(JPG)

Quelques commentaires

Des développements et compléments sont disponibles dans Techniques audiovisuelles et multimédias (tomes 1 et 2) publiés aux éditions Dunod . Dans la suite des commentaires, l’ouvrage est noté “Tech AVM1” pour le tome 1 et “Tech AVM2” pour le tome 2.

N° 1 : Le domaine des fréquences restituées va de 40 Hz (fréquence grave) à 16 kHz (fréquence aigue). On note que la plage théorique audiofréquence allant de 16 Hz à 16 kHz n’est pas complètement restituée dans l’extrême grave (Tech AVM1 page 6).

On note que des dispositifs complémentaires ont été développés pour corriger ce manque. En fait, un message audio est d’autant plus intelligible qu’il n’est pas « encombré » de basses fréquences. En général, la bande de fréquence correspondant à la voix humaine est de l’ordre de 300 Hz à 3000Hz.

N° 2 : Le gain, exprimé en déciBel (dB), varie comme le logarithme décimal de l’amplification. L’utilisation du dB vient du fait que la variation de la sensation auditive qu’on a d’une variation de puissance acoustique n’est pas linéaire.

La loi de Fechner indique que la sensation varie comme le logarithme de la variation de puissance (Tech AVM1 pages 7 et 8).

Pour mémoire : 1 dB = 1/10 B (dB = déciBel et B = Bel)

Le gain en puissance est exprimé par Gp(dB) = 10 log(Ps/Pe) = 10 log Ap

Pour un amplificateur, le s’écrit Gv (dB) = 20 log (Vs/Ve) = 20 log Av

Le gain en courant s’écrit également Gi (dB) = 20 log (Is/Ie) = 20 log Ai

Les tableaux suivants donnent des exemples de valeurs de gain en tension, courant et puissance (Pe pour puissance d’entrée, Ps pour puissance de sortie, Ap pour amplification de puissance).

(JPG)

N° 3 : Distorsion harmonique. Les amplificateurs n’ont pas un comportement idéal. Il varie en fonction du signe de l’alternance du signal audio à amplifier.

Des saturations peuvent également se produire. Ces défauts introduisent des déformations du signal amplifié. D’autre part, la non-linéarité des éléments actifs (diodes, transistors ou FET) fait apparaître des composantes (fréquences) d’intermodulation (Tech AVM2 pages 167 et 168) dans le signal amplifié. L’ensemble de ces défauts est à l’origine de distorsions.

Le terme harmonique désigne l’analyse qu’on peut faire des distorsions afin d’en étudier le spectre et estimer les conséquences quant à la restitution du son. Voir également l’analyse harmonique dans Tech AVM1 pages 9 et 10. Voir également Tech AVM2 page 116.

N° 4 : Puissance nominale. C’est la puissance moyenne maximale que peut fournir l’amplificateur, la mesure étant faite sur une charge purement résistive (une résistance pure, de valeur adaptée à la sortie de l’amplificateur, est montée à la place de l’enceinte acoustique) quand la tension d’entrée fournie par un générateur est sinusoïdale et de fréquence 1kHz.

La puissance mesurée est la puissance moyenne maximale, le taux de distorsion harmonique devant rester en dessous des valeurs spécifiées. Le terme RMS ( root mean square ) signifiant « valeur efficace vraie » n’ajoute rien à la notion de puissance moyenne qui, en régime sinusoïdal, s’exprime par Pmoy = Ueff × Ieff

La puissance nominale doit pouvoir être mesurée simultanément sur les deux voies d’un amplificateur stéréophonique afin de vérifier la tenue et le comportement de l’ensemble des composants et en particulier des circuits d’alimentation.

N° 6, N°7 : Diaphonie (crosstalk). Elle désigne le passage d’un signal en sortie de la voie gauche alors que la source est appliquée sur la voie droite (et réciproquement).

Voir Tech AVM1 page 43 et également Tech AVM2 pages 5 et 128.

N° 8, N° 9 : Rapport signal sur bruit. Dans tous les systèmes électroniques, le bruit est une notion importante. Il représente des signaux indésirables.

Les origines du bruit peuvent être multiples. Pour plus de détails, voir Tech AVM1 pages 40 et suivantes, également Tech AVM2 pages 4 et suivantes (se reporter à l’index). Voir également Tech AVM1 page 43 et Tech AVM2 page 116.

Documentation :
2912
retour